Archives mensuelles : janvier 2015

Dossier de presse – Le Smart City Institute : Un nouvel institut universitaire à Liège, soutenu par des partenaires publics et privés, au service du développement des « Villes Intelligentes »

Logé au sein de l’École de Gestion de l’Université de Liège (HEC-ULg) et dans la continuité des activités menées par la Chaire Accenture en Stratégie Durable, le Smart City Institute vient de voir le jour, sous la direction du professeur Nathalie Crutzen, et avec le soutien de partenaires à la fois publics (Ville de Liège) et privés (Accenture et Belfius). Ce nouvel institut universitaire a pour ambition de stimuler la recherche, la formation, l’innovation et l’entrepreneuriat dans le domaine de la « Ville Intelligente » (Smart City). Il s’agit du premier institut de ce type ancré dans une Ecole de gestion.

Plus de la moitié de la population mondiale vit dans de (grands) centres urbains ; ce pourcentage s’élève même à plus de 66% dans l’Union Européenne ; et, à l’horizon 2020, plus de 70% de la population mondiale devrait vivre dans des centres urbains. La croissance rapide de la population urbaine est synonyme de nombreux défis dans des domaines tels que la mobilité, l’habitat, l’emploi, l’éducation, la culture, la sécurité, sans oublier bien sûr la gestion des ressources telles que l’eau, les déchets et l’énergie.

Cette évolution exige de réelles réflexions et actions pour un développement durable de ces écosystèmes urbains et une meilleure qualité de vie pour les citoyens. Il est donc essentiel que les acteurs élaborent et mettent en œuvre des « stratégies durables » afin de créer un environnement économique et sociétal adéquat au sein duquel les citoyens, les entreprises et les pouvoirs publics pourront vivre, travailler et interagir.

Rendre la ville « intelligente » émerge de plus en plus comme une stratégie visant à limiter les problèmes induits par la croissance de la population urbaine et à trouver des solutions novatrices pour relever ce défi.

Une ville entre dans une démarche stratégique dite « Ville Intelligente » lorsqu’elle se fixe des objectifs liés aux trois piliers du développement durable, à savoir la prospérité économique, le bien-être social et la protection de l’environnement, en utilisant les nouvelles technologies comme moyen/facilitateur pour atteindre ces objectifs.

Il existe un intérêt manifeste pour cette problématique au niveau international, européen, national et régional. En témoignent les plateformes de réflexions et autres initiatives qui se multiplient de par le monde. Toutefois, à ce jour, la plupart restent focalisées sur des solutions très techniques à offrir aux villes dans certains domaines précis (mobilité, énergie, eau, etc.) sans proposer de réelle vision stratégique intégrée et multidisciplinaire à long terme et de réflexion managériale sur ces questions (modèles économiques, financement, etc.). Par ailleurs, peu d’entre elles sont portées par un véritable institut académique reposant sur un partenariat entre des entreprises privées, une ville ainsi qu’une université et son Ecole de Gestion.

Partant de ce constat, le Smart City Institute vient d’être lancé à HEC-ULg. Cet institut académique se compose de :

  • Professeurs et chercheurs universitaires ;
  • Partenaires publics et privés :
    Dans la continuité des actions menées au cours des dernières années au sein de la Chaire Accenture en Stratégie Durable à HEC-ULg, le partenaire fondateur stratégique de l’institut est l’entreprise de conseil en management, technologies et externalisation Accenture.

Belfius contribuera aux initiatives de l’institut en partageant son expertise financière avec les acteurs du projet.

La Ville de Liège soutient également l’institut. Elle tiendra notamment à la disposition de l’Institut ses compétences et bases de données dans les domaines utiles à l’Institut. Ce dernier sera par ailleurs impliqué dans la dynamique de métropole intelligente portée notamment par la Ville.

  • Experts (en technologie, immobilier, infrastructures, services financiers, énergie, gestion de projets,…) dans le développement des « villes intelligentes ».

Cet institut se donne pour mission de :

“Participer au développement des villes durables et intelligentes en formant les gestionnaires de demain, en développant la recherche, l’entrepreneuriat et l’innovation, ainsi qu’en permettant de la création de valeur durable entre les différents acteurs des écosystèmes intelligents via leur mise en réseau”.

Pour mener à bien cette mission, le Smart City Institute s’articule autour de trois piliers complémentaires : la recherche, l’enseignement et l’entrepreneuriat.

Premièrement, les chercheurs de l’institut travaillent sur une série de projets de recherches scientifiques (recherche fondamentale et appliquée) sur les thématiques des « villes intelligentes » . A titre d’exemple, un premier doctorat sur la gestion des villes intelligentes a été initié et un baromètre annuel des villes intelligentes est en cours de préparation.

Deuxièmement, en matière d’enseignement, les étudiants de dernière année de HEC-ULg seront notamment invités à travailler sur une grande étude de cas dans la cadre du séminaire de la Chaire Accenture et en collaboration avec la Ville de Liège.

Troisièmement, l’institut ambitionne de stimuler et d’accélérer l’entrepreneuriat dans le domaine des « villes intelligentes » grâce au City Lab, un incubateur à start-ups/projets centrés sur la thématique des « villes intelligentes ». Ainsi, par exemple, depuis octobre 2014, le projet Pick&Drive est entré dans le processus d’incubation. Porté par trois jeunes diplômés de HEC-ULg, le projet repose sur la mise en place d’un réseau de véhicules électriques à Liège.

De manière plus transversale, l’institut se fixe également une mission d’information et de sensibilisation (de la population, des pouvoirs publics et des acteurs économiques dans leur ensemble) aux enjeux et aux opportunités liés aux « villes intelligentes ».

Une réelle perspective nationale et internationale sera donnée aux activités menées par le Smart City Institute dès son lancement.

Dans un premier temps, le Smart City Institute, et plus particulièrement son « City Lab », se focalisera néanmoins sur le territoire liégeois dans l’objectif de contribuer à son développement économique, social et environnemental. Ceci s’inscrit dans la volonté d’ancrer davantage les actions menées par l’Université de Liège sur le territoire liégeois. La création d’un Smart City Institute à Liège s’inscrit par ailleurs en parfaite cohérence avec la stratégie de développement d’une métropole intelligente portée par les autorités locales et ses différents partenaires. Le Smart City Institute y trouvera à la fois matière à inspiration et à contribution.

Enfin, s’il est vrai que la problématique transversale des villes intelligentes nécessite d’être analysée sous l’angle de nombreuses disciplines, la gestion est clairement un axe crucial qui a été peu utilisé comme porte d’entrée, comme le propose le Smart City Institute.

 

En résumé : le Smart City Institute repose sur un partenariat original entre une université, une ville et deux entreprises privées sur la thématique des villes intelligentes et propose d’aborder cette thématique selon une approche managériale (et pas uniquement technique)  tout en affichant une réelle volonté d’ouverture multidisciplinaire (notamment en collaboration avec d’autres facultés de l’Université de Liège).

 

Willy Demeyer, Député-Bourgmestre de Liège : « Définir la ville intelligente de demain est une entreprise qui doit être réalisée de manière collective. Autorités publiques, universités, hautes écoles, mais aussi les citoyens ou les entreprises détiennent chacun une partie de la réponse, qu’elle soit technologique ou sociétale. Nous avons un but commun : améliorer la qualité de vie ».

Cédric Vatier, Managing Director Accenture Strategy France & Benelux. « Les challenges et opportunités associés aux villes de demain sont particulièrement nombreux. Afin de réussir, il est nécessaire d’agir en écosystème « cross-industry », regroupant divers acteurs et secteurs : financiers, télécoms, industriels… en collaboration avec le monde universitaire et les pouvoirs publics.  Dans cette perspective, Accenture s’engage dans des partenariats dans de nombreux pays et villes dans le monde et, dans la continuité des actions menées au cours des dernières années au sein de la Chaire Accenture en Stratégie Durable à HEC-ULg, Accenture est le partenaire fondateur stratégique du Smart City Institute. Dans un contexte digital plus large, Accenture lance sa campagne en Décembre 2014 ‘Make Belgium Digital’, destinée à donner un coup de pouce numérique à notre économie et ses diverses industries et entreprises. Vous trouverez des articles et conseils à ce propos sur le blog www.makeitdigital.be».

Dirk Gyselinck, Membre du Comité de Direction de Belfius Banque, « Le  Smart City Institute constitue une formidable opportunité de soutenir la formation et les initiatives des futurs entrepreneurs et managers des entreprises et des pouvoirs publics afin qu’ensemble nous puissions mener à bien ces projets novateurs qui dessineront les villes de demain.  Après le lancement du programme de financement Smart Cities and Sustainable Développement proposé en partenariat avec la Banque Européenne d’Investissement et l’organisation du Smart City Award, cette nouvelle initiative confirme l’engagement fort de Belfius en faveur et aux côtés de l’ensemble des acteurs de l’économie belge ».

Nathalie Crutzen, Chargée de Cours à HEC-ULg, « Approcher la thématique des villes durables et intelligentes avec le regard de managers et d’économistes est complémentaire aux approches plus techniques développées dans une grande majorité des initiatives existantes. En effet, cette problématique requiert notamment une réflexion sur les stratégies et dynamiques d’acteurs sous-jacentes ainsi que sur les « business models » et les modes de financement innovants pouvant soutenir leur développement ».

Contact presse – Florence Delvaux – 0496/94 45 40 – florence@florganize.com